La Libération de l’Ered Luin

La hache mord profondément avant les premiers rayons du soleil.
Le soleil se lève une fois la lune couchée.
Un joyau peut apparaître à la lumière du soleil.
Trouver des joyaux demande beaucoup d’efforts.
Avant toute chose, la lumière argentée de la lune peut être vue.
C’est ainsi que fut trouvé le premier morceau de minerai extrait par le père de notre lignée:

Durin.

Nous arrivons à repousser les Poings-Bourrus jusqu’au bord de la rivière mais c’est dans un dernier élan désespéré qu’ils se réfugient derrière les murs de Keledûhl, le port qui borde le Fleuve Lune, magnifique veine bleutée qui reflète les sombres collines de l’Haudh Lin. La résistance se met en marche. Langlas, célèbre chasseur de l’Ered Luin, a pris la tête de la petite communauté et dirige les escarmouches dirigées contre nos ennemis. Sa virtuosité au combat m’impressionne lorsque nous nous attaquons à un petit camp retranché sur les côtés de Keledûhl, afin de mettre un terme à l’approvisionnement du port.

Dans la pagaille qui règne, malheur aux maladroits. Le pauvre Celairant a perdu un arc d’une valeur inestimable que Penglir l’Elfe lui avait légué. Bousculé par un Poing-Bourru (encore eux!) du nom de Starkath, il a du laisser cet objet unique. Voyant sa détresse, je me poste volontaire et part immédiatement rôder vers les rempart des Keledûhl, où ce renégat a été aperçu la dernière fois par les sentinelles. Je place discrètement un piège derrière un arbre et surgit d’un coup d’un seul en lui décochant plusieurs flèches dans le dos. Sentant quelques picotements, Starkath se retourne furieux et bondit vers moi, brandissant sa hache. Mais c’est trop tard : le piège à ours se referme violemment sur ses mollets, sectionnant sa guibole en moins de deux. Je récupère l’arc gisant à ses côtés et le ramène vite  à Celairant. Le bougre, trop déstabilisé par l’évènement, préfère que je retourne l’arme à son légitime propriétaire. En ces temps sombres, les plus faibles tombent les premiers, malheureusement.

Le pavillon de chasse de Thrasi sert de planque à tous les rôdeurs de la région. Un endroit protégé des attaques incessantes des Poings-Bourrus ou des gobelins, à l’ouest. C’est là que je me retrouve à donner un coup de main à un nain très gentil, mais un peu gauche : Thrasi OeildeLynx, maître de ce lieu. Après avoir par miracle retrouvé son pauvre lynx domestiqué, je dois impérativement lui retrouver de la nourriture pour le revigorer. Quelle surprise de voir nombre de ses pièges vides avant d’enfin retrouver une vieille carcasse de lapin déjà sèche et puante… Par ma barbe, il y a du relachement dans les troupes des chasseurs nains, il va vraiment falloir que j’en réfère à mon maitre au Palais de Thorin ! Sinon, les elfes et les hommes vont encore se railler de nous…

Mais qu’est-ce ? Des Crébins du Pays de Dain qui rôdent…

Morradrek, Chasseur du Mont Solitaire

~ par Morra sur février 9, 2011.

2 Réponses to “La Libération de l’Ered Luin”

  1. Alors, les nuages sont-ils assez volumétriques à ton goût ?
    Belle narration 😉

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

 
%d blogueurs aiment cette page :